Risques et réglementation chaleur au travail

Travail par forte chaleur : quels risques et quelle réglementation en entreprise ?

L’été 2022 est particulièrement marqué par un enchaînement d’épisodes de canicule. L’occasion de revenir sur les bonnes pratiques à adopter pour prévenir les risques professionnels liés aux fortes chaleurs : Dans ce premier article de notre série sur le travail par forte chaleur, nous vous proposons de revenir sur les principaux risques ainsi que la réglementation applicable.

Quels sont les principaux risques pour la santé ? 

Au-delà de 30°C pour un travail sédentaire et 28°C pour un travail physique, la chaleur peut présenter des risques pour la santé des travailleurs.

Les principaux risques sont la déshydratation et l’hyperthermie (coups de chaleur).

Voici quelques symptômes qui doivent vous alerter :

  • fatigue inhabituelle
  • malaise généralisé
  • maux de tête
  • étourdissements ou vertiges
  • crampes musculaires

Comment agir en cas de présence de symptômes de coup de chaleur ? 

Si vous vous sentez mal, rejoignez un endroit ombragé et/ou frais, hydratez-vous et enlevez un maximum de vêtements puis mouillez-vous avec de l’eau pour vous rafraîchir.

En cas de malaise, alerter les secours (SAMU : 15 ou 112).

Quelle réglementation concernant le travail par forte chaleur ? 

Le Code du travail ne donne aucune limite de température (haute ou basse) pour travailler. Néanmoins, l’article L4121-1 impose à l’employeur de prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé des travailleurs.

En cas de forte chaleur, l’employeur doit prendre les mesures de prévention nécessaires pour assurer la bonne santé des salariés. 

L’INRS nous indique que passer 30°C pour un travail de bureau et 28°C pour un travail physique peut présenter des risques pour la santé. 

En tant qu’employeur, vous devez évaluer les risques liés aux différentes ambiances thermiques de travail. Le résultat de son évaluation des risques doit être retranscrit dans le document unique d’évaluation des risques.

Suite à cette évaluation, vous devrez lister les actions de prévention à mettre en place face à ce risque. 

Prochain article à venir : Travail par forte chaleur en été : 6 mesures organisationnelles à prendre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.