chantier btp vérif obligatoires

Les 7 vérifications obligatoire sur les chantiers de BTP

La réglementation française demande que certains matériels et équipements de chantier de BTP fassent l’objet de vérifications. Ces contrôles visent à garantir la sécurité des matériels utilisés sur les chantiers de BTP (bâtiment et travaux publics). De nombreux équipements sont soumis à ces obligations, allant des appareils de levage aux échafaudages en passant par les extincteurs.

Dans cet article, nous détaillons les obligations réglementaires relatives aux vérifications périodiques sur un chantier de BTP.

Retrouvez un document pdf à télécharger avec tous ces rappels à la fin de l’article !

La vérification des appareils de levage

L’arrêté du 1er mars 2004, demande de procéder à la vérification des appareils de levage. Tous les équipements utilisés pour l’élévation ou le levage de matériels, de matériaux ou de personnes sont concernés par cette obligation. Cela inclut les nacelles, les grues, les grues auxiliaires sur camion, les treuils, et tout autre appareil réalisant un levage significatif.

Les équipements montés directement sur le chantier, tels que les grues à tour ou les potences pour treuil installées sur une toiture terrasse avec treuil, doivent faire l’objet d’une vérification à la mise en service. Par la suite, tous les équipements de levage doivent subir des vérifications générales périodiques.

Pour les matériels fixes, qui ne changent pas de place, la fréquence de ces vérifications est d’un an. Pour les matériels mobiles, comme les pelleteuses, les chariots élévateurs de chantier ou les grues auxiliaires de chargement, la fréquence est réduite à six mois pour garantir une sécurité optimale.

btp vérifications

La vérification des engins de terrassement

La réglementation (arrêté du 5 mars 1993) impose un contrôle annuel de tous les engins de terrassement. Cette catégorie inclut une large gamme d’équipements tels que les pelleteuses, les chargeuses, les dumpers, les matériels de compactage, les niveleuses, les trancheuses, les foreuses et bien d’autres engins utilisés dans les travaux publics.

Ces vérifications annuelles permettent de s’assurer que tous les dispositifs de sécurité fonctionnent correctement et qu’il n’y a pas de défaillances susceptibles de compromettre la sécurité des utilisateurs. Cela inclut :

  • Inspection des systèmes de freinage
  • Vérification des dispositifs de protection
  • Examen des systèmes hydrauliques
  • Contrôle des éléments structurels

En outre, la vérification doit confirmer que l’équipement est conforme aux spécifications du fabricant et aux normes de sécurité en vigueur.

btp VGP

La vérification des accessoires de levage

Les accessoires de levage, tels que les élingues, les palans, les mains de levage et les pinces de levage, doivent également être vérifiés. Ces équipements, qui assurent la liaison entre la charge et l’appareil de levage, sont soumis à des contrôles périodiques pour garantir leur fiabilité et leur sécurité.

Cette vérification doit être effectuée par une personne compétente à minima annuellement.

Ce contrôle vise à détecter toute anomalie, déformation ou fragilité qui pourrait être à l’origine de situations dangereuse pour les utilisateurs.

accessoire levage contrôle rennes

La vérification des installations électriques temporaires de chantier

Lors de la création d’une installation électrique temporaire sur un chantier, qu’il s’agisse d’un raccordement au réseau EDF ou de la mise en œuvre d’un groupe électrogène, une vérification de mise en service est obligatoire. Cette vérification vise à s’assurer que l’installation est correctement dimensionnée, cohérente par rapport aux machines utilisées et qu’elle ne présente pas de défauts de sécurité. Pour les chantiers de longue durée, cette vérification doit être renouvelée annuellement.

Attention, dans certains cas, cette vérification devra être réalisée par un organisme accrédité par le COFRAC.

La vérification des échafaudages

Tous les échafaudages, qu’ils soient fixes ou roulants, doivent faire l’objet de vérifications.

Une vérification à la mise en service est nécessaire pour garantir un montage conforme aux notices, au plan de montage ainsi qu’aux notes de calcul.

Ensuite, une vérification quotidienne par les utilisateurs est demandée pour s’assurer que le matériel est en bon état.

Enfin, une inspection approfondie doit être effectuée tous les trois mois pour détecter toute dégradation éventuelle.

La vérification des extincteurs

Les extincteurs doivent être maintenus en bon état pour fonctionner efficacement en cas d’incendie. Une vérification et maintenance annuelle est donc nécessaire pour garantir son bon fonctionnement.

À cinq ans, il est nécessaire de remplacer l’agent extincteur, et à dix ans, une révision de l’extincteur par un test de pression est requise. La durée de vie maximale d’un extincteur est de vingt ans.

La vérification des équipements de protection individuelle (EPI)

La réglementation impose la vérification périodique de certains EPI, notamment les équipements de protection individuelle contre les chutes (harnais anti-chute, les tripodes, les longes et les connecteurs….). Les points d’ancrage utilisés avec ces équipements doivent également être vérifiés.

Les gilets de sauvetage à gonflage automatique doivent également être vérifiés annuellement.

Les équipements de protection respiratoire, tel que les masques pour l’évacuation en milieu hostile, doivent aussi être vérifiés annuellement.

Des réglementations spécifiques, telles que celles concernant l’amiante, imposent des vérifications annuelles des protections respiratoires.

Il est également recommandé de vérifier régulièrement d’autres EPI, comme les casques de chantier, pour s’assurer qu’ils n’ont pas dépassé leur date limite d’utilisation.

Contrôle EPI BTP

En résumé (n’hésitez pas à télécharger ce document pour avoir un rappel des VGP que vous devez effectuer !) :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *