Utilisation du Détecteur 4gaz

Détecteur 4 gaz, mode d’emploi

Profitons de la mise à jour du guide ED 894 de l’INRS concernant « La détection des gaz et vapeurs dans l’atmosphère des locaux de travail » pour faire un point sur l’utilisation des détecteurs de gaz. Démarrage, bump test, utilisation, entretien...on vous dit tout dans cet article.

Qu’est-ce qu’un détecteur 4 gaz ?

Le détecteur 4 gaz a différentes dénominations : multigaz, détecteur d’atmosphère, détecteurs de gaz portable, détecteur 4 gaz … pourtant, il n’a qu’un objectif : vérifier que l’atmosphère environnante ne présente pas de risque. 

Il est possible d’équiper l’appareil de cellules permettant d’identifier de nombreux gaz. De base, les détecteurs mesurent 4 paramètres : 

  • Le niveau d’oxygène
  • Le niveau d’hydrogène sulfuré 
  • Le niveau de monoxyde de carbone
  • Le risque d’explosion (calibré sur la LIE du méthane)

Quand utiliser un détecteur 4 gaz ?

Il est nécessaire de recourir à un détecteur de gaz dans les environnements présentant des risques liés à la présence de gaz.

Objectif : éviter les intoxications, explosions, anoxies, etc.

Le Code du travail (Article R4222-23) impose l’utilisation d’un détecteur pour les interventions dans les puits, conduites de gaz, carneaux, conduits, cuves, réservoirs, citernes, fosses, galeries ainsi que dans les lieux où il n’est pas possible d’assurer de manière permanente une ventilation efficace. Les travaux ne peuvent démarrer qu’après vérification de l’absence de risque pour la santé et la sécurité des travailleurs. 

Le Bump Test (test fonctionnel) : pas obligatoire, mais … 

Le bump test est une opération permettant de vérifier le bon fonctionnement de son détecteur 4 gaz. Grâce à des gaz étalons, l’appareil va vérifier que ses capteurs réagissent correctement. Si le test est non concluant, il faudra procéder à un étalonnage de l’appareil. 

La réglementation française n’impose pas d’effectuer un bump test quotidien. Cependant, l’article R4322-1 du Code du travail impose que les moyens de protection soient entretenus conformément à leur notice d’utilisation. La plupart des fabricants demandent, dans leurs notices d’utilisation, d’effectuer un test fonctionnel quotidien (avant l’utilisation). 

Exemple de consignes issues de notices d’utilisation d’appareil de détection de gaz portatif : 

Honeywell BW™ MicroClip Series : Avant chaque utilisation quotidienne, BW recommande d’effectuer un test fonctionnel (…)

MSA ALTAIR 4X :  La fréquence du bump test (test fonctionnel) (…) cependant, la meilleure pratique de sécurité généralement acceptée, et donc recommandée par MSA, est l’exécution d’un bump testing (test fonctionnel) avant chaque utilisation quotidienne. 

Vérification visuelle avant l’utilisation 

Avant d’utiliser le détecteur, il faudra s’assurer qu’il est en parfait état de fonctionnement. Pour cela, il faudra contrôler :

  • L’état général de l’appareil : absence de déformation, état de propreté … 
  • Le bon affichage des valeurs : absence de message d’erreur, valeurs affichées cohérentes … 
  • Le voyant lumineux : si l’appareil clignote en vert, c’est OK. En rouge ou orange, c’est mauvais signe. Dans ce cas, consulter la notice pour interpréter l’indication de l’appareil. 
  • Le niveau de batterie : en cas de batterie faible, ne pas utiliser l’appareil.

Attention aux fausses bonnes idées ! Il est inutile (et dangereux) de tester le bon fonctionnement de l’appareil avec des fumées d’échappement, du gaz de briquet … Ce type de pratique risque de détériorer l’appareil. 

Quelles sont les consignes pour démarrer l’appareil ? 

Il est nécessaire de démarrer le détecteur dans une atmosphère saine. 

Ensuite, il est important de laisser un temps “de chauffe” de l’appareil (quelques minutes) avant de l’utiliser dans une zone à risque. 

Ce temps permet à l’appareil d’afficher les bonnes valeurs. Attention, ce temps de mise en route peut varier d’un  appareil à l’autre. 

Comment utiliser correctement un détecteur 4 gaz ? 

Pour être pleinement efficace, le détecteur doit être positionné par-dessus les vêtements.

Attention aux vestes ! Il faudra également veiller à ce que les capteurs ne soient pas positionnés contre le vêtement. 

Durant l’utilisation, évitez de souiller l’appareil, notamment avec des gants. Le contact avec certains produits chimiques est susceptible de détériorer les cellules.

En cas de déclenchement de l’alarme, respecter la consigne de l’employeur.

Exemple d’instruction en cas de déclenchement : 

  • En cas de contrôle préalable à l’accès à un espace à risque : ne pas pénétrer dans l’ouvrage
  • Arrêter de respirer, déclencher le masque auto-sauveteur, quitter calmement l’ouvrage

En zone polluée, attention à ne pas éteindre l’appareil. En effet, il existe un risque d’absorption de polluants et de fausse alarme au prochain démarrage. 

Quelles consignes après utilisation ?

Il est important de maintenir l’appareil en bon état de fonctionnement. Pour cela, nous vous conseillons deux choses :

  • Un nettoyage sans produit – Attention toutefois à ne pas utiliser de produits (gel hydroalcoolique, détergent …) qui peuvent interagir avec les capteurs. Pour un bon nettoyage, utilisez simplement un chiffon humide.
  • Une recharge complète – Comme toutes les batterie, veiller à ne pas laisser le détecteur non utilisé durant de longues périodes. En effet, même appareil éteint, la batterie interne se décharge légèrement. En cas de non-utilisation prolongée, il faudra prévoir une charge tous les deux mois. 

Le détecteur 4 gaz est-il soumis à vérification périodique obligatoire ? 

Le détecteur gaz doit faire l’objet d’un contrôle complet tous les 6 ou 12 mois (en fonction des instructions du fabricant). L’objectif de cette vérification est d’effectuer un calibrage des cellules et de vérifier le bon fonctionnement de l’appareil. 

À l’issue du contrôle, un rapport peut être remis au gestionnaire de parc. De plus, un macaron apposé sur l’appareil indiquera à l’utilisateur la date du dernier calibrage. 

Le rapport peut être enregistré dans le registre de sécurité de l’entreprise.

On en parle ? Contactez-nous

Références juridiques

Article R4222-23 – Code du travail

Article R4322-1 – Code du travail

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.