En 2022, quelle vérification pour les racks de stockage / rayonnages métalliques ? 

Pour économiser de la surface au sol, il est courant de mettre en place une solution de stockage en hauteur comme le rayonnage métallique autrement appelé rack de stockage ou palette. Utiliser ce type d’équipement présente certains risques. La vérification périodique des racks de stockage est l’un des meilleurs moyens de les prévenir. Dans cet article, on vous détaille l’ensemble des obligations de vérification des palettiers

Racks de stockage : une vérification obligatoire ? 

Le Code du travail impose que les équipements de travail soient utilisés et maintenus en état de manière à préserver la santé des travailleurs (Cf. Article L4321-1 du Code du travail).

Cette réglementation s’impose à tous les matériels et équipements utilisés dans le cadre du travail : appareil de levage, équipements de protection, engins, machines … 

Les rayonnages métalliques (palettiers ou racks de stockage) sont évidemment concernés par cette obligation. 

Le but de ce contrôle est de maintenir en état de conformité le matériel de stockage pour éviter tout accident du travail. 

Attention à la différence d‘autres équipements (compacteurs, engins de levage, harnais antichute …), aucune réglementation ne demande spécifiquement de procéder à la vérification des rayonnages métalliques.

Toutefois, dans l’ED 771, l’INRS préconise de réaliser une inspection approfondie triennale. 

La norme NF EN 15635 “Systèmes de stockage en acierUtilisation et maintenance de système de stockage” donne également des indications sur les vérifications périodiques à effectuer.

Attention au respect des instructions des fabricants

Bien que la réglementation n’indique pas de consignes précises pour le contrôle des racks de stockage, le Code du travail impose quant à lui de respecter les consignes des fabricants. L’article R4322-1 impose que les équipements de travail soient maintenus en état conformément à la notice d’instructions.

Pour exemple :

Il est recommandé d’effectuer des visites périodiques des racks pour vérifier les dommages et déformations. Tout dommage sur une partie d’un rayonnage doit entraîner son déchargement dans l’attente des opérations de maintenance. 

Les visites périodiques doivent  être effectuées :

  • Hebdomadairement au niveau du sol et pour le premier niveau des lisses
  • Mensuellement pour tous les niveaux des lisses 
  • Annuellement pour la totalité des éléments des racks par un utilisateur qualifié ou un inspecteur indépendant.

Extrait de notice d’utilisation d’un rayonnage FERALCO.

Dans ce cas, le Code du travail impose de suivre les consignes du fabricant. Pour ce modèle de rack, on peut affirmer que sa vérification annuelle est obligatoire.

Quels sont les équipements concernés ? 

Rayonnage métallique, racks de stockage, palettier … quels que soient leurs noms, les équipements de stockage vertical dont une fragilité peut présenter un risque sont concernés par l’obligation de vérification. 

Qui peut réaliser la vérification ? 

Comme toutes les vérifications périodiques, il faut faire appel à une “personne compétente”.

Ce contrôleur peut faire partie de l’établissement ou être salarié d’une entreprise spécialisée dans les contrôles périodiques, ce que l’on propose chez ACS PRÉVENTION.

Dans tous les cas, cette personne doit posséder les connaissances liées aux risques, aux techniques, aux réglementations et aux méthodes de contrôle des racks métalliques.

Pour terminer, le vérificateur doit pouvoir justifier d’une pratique régulière de l’activité de contrôle.  

À quelle fréquence procéder à la vérification ? 

La réglementation n’impose pas de fréquence de vérification des palettiers

L’INRS, dans son guide ED 771, préconise une vérification approfondie tous les 3 ans. 

Attention, certains fabricants imposent une vérification annuelle.

Dans tous les cas, les utilisateurs doivent apporter une attention journalière à la bonne tenue des équipements de travail. Ils doivent signaler anomalies, chocs et déformation identifiée sur les racks. 

Quels sont les éléments à vérifier ? 

En premier lieu, il faudra identifier les points de contrôle indiqué dans la notice d’utilisation du palettier.

La norme NF EN 15635 “Systèmes de stockage en acier – Utilisation et maintenance de système de stockage” et le guide ED 771 de l’INRS donnent une série de points à contrôler

  • La présence de la notice d’utilisation et présence / lisibilité de l’affiche
  • L’état et l’efficacité des dispositifs d’ancrage et de verrouillage,
  • L’absence d’éléments déformés, de défauts de verticalité, d’affaissement du sol, de verrous de sécurité manquants, de mauvaise tenue des soudures, de point de corrosion
  • Les déformations globales des montants, des lisses…
  • L’état du sol et du bâtiment.
  • La bonne tenue des éléments de protection (lorsqu’ils existent)

Quelle traçabilité pour la vérification ?  

La bonne réalisation du contrôle devra être enregistrée dans un registre. Pourquoi ne pas l’inscrire dans le registre de sécurité de l’établissement ? 

Chez ACS PREVENTION, on vous transmets un rapport de vérification détaillé. 

Attention : En plus d’enregistrer la bonne réalisation du contrôle, il faudra tracer les éventuelles réparations / opérations de maintenance réalisées suite aux observations du contrôleur. Ainsi, il sera possible de prouver que le rack de stockage a bien été remis en conformité. 

Comment agir en cas de défaut constaté lors du contrôle ? 

Un organisme spécialisé vous donnera des préconisations appropriées aux observations réalisées. 

Dans tous les cas, il est préconisé de ne pas utiliser la travée voire la rangée concernée par le défaut. Le rack de stockage pourra être réutilisé une fois le défaut corrigé.

Pourquoi faire appel à ACS Prévention pour le contrôle de vos racks de stockage ? 

3 principaux arguments : 

  • Réduction des coûts en regroupant la vérification des racks avec d’autres vérifications obligatoires (chariot élévateur, extincteur, portes sectionnelles …)
  • Réduction des coûts en utilisant un drone (plutôt qu’une nacelle) pour inspecter les parties supérieures des racks de stockage. 
  • Une inspection rigoureuse débouchant sur un rapport numérique détaillé. Chaque observation est accompagnée d’une photo précise. 

Références bibliographique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *